Le Vaisselier du Peintre

Le vaisselier du peintre est un ensemble de termes qui reprend le terme générique vaisselier, employé par les archéologues et les spécialistes de la Culture Matérielle. Ils associent le mot vaisselier à un ensemble d'objets issus de la fouille d'un site. Ici, pour mon étude, je veux le rapprocher non pas d'un lieu mais d'un corps de métier : le peintre. Ce vaisselier du peintre a plusieurs visages. Tout comme les vaisseliers d'archéologues, différents selon chaque site, mes vaisseliers, car il y en a plusieurs, diffèrent selon le nombre de sources sondées. Je travaille, non pas avec des objets réels, mais avec des mentions de contenants dans les sources écrites et aussi avec des sources iconographiques. Dans une moindre mesure, j'essaie de les recouper avec des sources archéologiques. Chaque source se complète. Les sources écrites permettent de produire des vaisseliers de peintre distincts, comme les vaisseliers des sites archéologiques. Ces sources écrites sont principalement des réceptaires (des livres de recettes) et ceux qui m'intéressent sont ceux sur les couleurs. Dans une moindre mesure, les inventaires après-décès de peintres s'ajoutent aux sources étudiées. Ces réceptaires médiévaux sont au final assez nombreux. Des bases de données se sont créées, regroupant ainsi une partie de cette littérature techniques (Nord de l'Europe). Mark Clarke a rédigé un livre en 2001 : The Art of All Colours. Medieval Recipe Books for Painters and Illuminators (London, Archetypes) où il recense une bonne partie des livres de recettes de couleurs médiévaux, ce qui facilite les recherches. Je vous renvoie à >> la page sur les Traités techniques de ce site pour voir les Vaisseliers de peintre inventoriés. Pour lire quelques inventaires, reportez-vous à la page sur >> les articles.